top of page

Le FISPA ouvre officiellement aujourd'hui

Moncton, le 5 octobre 2023- C’est aujourd’hui le 5 octobre à 15h qu’aura lieu l’ouverture officielle du Festival international de slam/poésie en Acadie (FISPA) et l’équipe du Conseil provincial de sociétés culturelles (CPSC) qui accueille ce grand évènement pour la 7e édition est sur le pont.


Accueillant surtout des poètes de la francophonie internationale, le CPSC a misé cette fois-ci sur la thématique de la dualité, faisant ressortir les inégalités sociales, culturelles, linguistiques et économiques comme l’accès à l’éducation dans sa langue maternelle, l’intelligence artificielle vs la créativité humaine, par exemple. Pour rappel, le Nouveau-Brunswick est une province bilingue où les Acadiens et Acadiennes francophones constituent un peu plus du tiers de la population et où l’immigration francophone est importante, et paradoxalement l’analphabétisme également.


Parmi les artistes qui ont accepté l’invitation à cet évènement d’envergure, figurent notamment Philip Meersman de Bruxelles qui est également coordonnateur de l’Association mondiale de Slam poésie/World Poetry Slam Organization, Le duo Delfy du Burkina Faso porteur du titre de poète national dans deux catégories, L’encre des Étoiles de l’École des poètes d’Abidjan en Côte d’Ivoire, championne nationale en 2019, Amélie Prévost, de Montréal, championne mondiale de slam-poésie à Paris en 2016.


Outre les déclamations dans les bus, les cafés, les classes de maître et les ateliers en plus de quelques soirées de spectacles en salle ou en cabaret, une activité de médiation culturelle se tient sur la rue Main à Moncton. Fruit d’une sortie de résidence artistique, L’Autre Émoi, activité conçue par la compagnie L’Interlock de Lille en France met la poésie à la disposition des passants et passantes qui circulent au centre-ville grâce à la présence d’artistes de l’Acadie et à des dispositifs savamment transformés pour l’occasion.


Le FISPA appuie sa réputation sur le programme scolaire Âme, slam, trame qui vise à former les jeunes d’aujourd’hui afin qu’ils apprécient cette discipline en émergence dans notre province, préparant ainsi l’avenir.


-30-


Le Conseil provincial des sociétés culturelles est financé par Patrimoine canadien et la Province du Nouveau-Brunswick







42 views

Comments


bottom of page