Projet de Toponymie

Moncton, le 3 décembre 2012

Dans l’optique de valoriser le patrimoine culturel de nos communautés, le CPSC propose une démarche de transmission de la mémoire vive de nos aîné.e.s aux plus jeunes par la collecte d’information sur les lieux-dits de nos communautés acadiennes en lien avec l’école.

Le projet est financé par le Programme d’appui aux langues officielles dans le volet Vie communautaire de Patrimoine canadien, par le Groupe d’action de la Commission sur l’école francophone (GACEF) ainsi que par le Programme de prestation de services dans les langues officielles du Ministère des affaires intergouvernementales de la province. Le Service de toponymie du Ministère du Tourisme, du Patrimoine et de la Culture accompagne également le projet.

Avec ce projet, nous voulons développer et renforcer l'identité culturelle de l’ensemble de la communauté, particulièrement chez les enfants et les jeunes Acadiens et Acadiennes, en leur donnant un legs d’histoire et de patrimoine culturel dans une approche contemporaine de mise en valeur. Le fait d’impliquer plusieurs écoles et leurs élèves dans ce projet de saisie des noms de lieux-dits (toponymie) va valoriser l’expérience et stimuler leur sentiment d’appartenance à leur localité. Tantôt détectives, journalistes, artistes  ou comédiens, les élèves auront la chance d’expérimenter différents rôles dans la saisie et la présentation des données relatives à leur recherche.

Marie-Thérèse Landry, directrice générale du CPSC, précise : « La toponymie est un legs culturel des plus intéressants. Ce projet peut déboucher, selon l’envergure recherchée, sur une expérience particulière du territoire acadien au Nouveau-Brunswick. Déjà, nous avons des idées sur d’autres façons de mettre en valeur les données recensées ». Le projet d’une durée de six (6) mois, a permis l’embauche de quatre ressources professionnelles dont une à temps plein et trois à temps partiel.

Le projet de toponymie, valorisant d’une part le patrimoine culturel local et régional et d’autre part, sa transmission par une approche intergénérationnelle unique, mise sur la construction identitaire et le développement du sentiment d’appartenance des jeunes Acadiens et Acadiennes francophones de la province en lien avec leur école et leur communauté.

Le CPSC remercie ses partenaires, la Direction du Patrimoine au Ministère du Tourisme, du Patrimoine et de la Culture du Nouveau-Brunswick, le Ministère de l’Éducation du Nouveau-Brunswick par l’entremise du Groupe d’action de la Commission sur l’école francophone (GACÉF), le Ministère des affaires intergouvernementales du Nouveau-Brunswick qui appuient la réalisation de ce projet.
-30-

Source :  Marie-Thérèse Landry
Cpsc.direction@nb.aibn.com
Ou
Suzanne Léger
Cpsc.toponymie@gmail.com
858-8000

Groupe d’action de la Commission sur l’école francophone