Projet de toponymie

Dans l’optique de valoriser le patrimoine culturel de nos communautés, le Conseil provincial des sociétés culturelles a mis en oeuvre un projet innovateur en matière de développement culturel intégré au territoire. Ce projet-pilote en toponymie instauré par le CPSC et ses partenaires, le Ministère de l’Éducation du Nouveau-Brunswick par l’entremise du Groupe d’action de la Commission sur l’école francophone (GACÉF), le Ministère de l’éducation postsecondaire, de la formation et du travail, la Société culturelle de la Vallée de Memramcook, l’École Abbey-Landry, la Société historique de la vallée de Memramcook ainsi que la Municipalité de Memramcook en est à sa phase finale.

Les objectifs suivants furent poursuivis :

•        Participation à la construction identitaire en Acadie à travers la valorisation du patrimoine toponymique régional.

•       Rapprochement entre l’école, la culture et la communauté par le développement et la mise en valeur des relations intergénérationnelles.

Voici en gros les résultats qui furent atteints :

•       40 enquêtes complétées : entrevues au sein de la communauté aînée.

•       Babillard des lieux-dits de Memramcook (carte, photos)

•       Œuvres : sketchs, anecdotes, constructions de lieux miniatures, chansons, etc.

•       Vidéo

•       Plus de 1 500 données ont été répertoriées sur les lieux-dits, incluant les informations relatives à ceux-ci, selon les résultats obtenus par les élèves de la 5e année de l’École Abbey-Landry lors des entrevues.

•       Les données consistent en des noms de lieux-dits, des informations concernant leurs emplacements physiques, leurs histoires, en plus des personnes et évènements associés à ces endroits.

Le projet, d’une durée de six (6) mois est un bel exemple de valorisation du patrimoine culturel des communautés francophones acadiennes. Le CPSC espère que la deuxième phase du projet recevra des réponses positives des bailleurs de fonds sollicités, Patrimoine canadien et la province du Nouveau-Brunswick.

Marie-Thérèse Landry, directrice générale du CPSC, renchérit : « Avec ce projet qui s’étendrait à toutes les communautés francophones de la province, nous voulons développer et renforcer l'identité culturelle de l’ensemble de la communauté, particulièrement chez les enfants et les jeunes Acadiens et Acadiennes, en leur donnant un legs d’histoire et de patrimoine culturel dans une approche contemporaine de mise en valeur. Il s’agit d’une autre forme d’aménagement culturel du territoire ou la culture locale retrouve ses lettres de noblesse. »