La Déesse d’Arcadie, un opéra communautaire en tournée dans le Sud-Acadie

Moncton, le 31 aout 2015  — Le Conseil provincial des sociétés culturelles (CPSC) en collaboration avec la Société culturelle Sud-Acadie, la télé Rogers et d’autres partenaires, a mis en œuvre un projet  d’action culturelle communautaire basé sur la production d’un opéra par les jeunes et les moins jeunes des communautés acadiennes dans le Sud-est de la province. Une mini-tournée s’amorcera dans le sud-est de la province le 1er octobre 2015 à 19h30 au Centre multifonctionnel de Shédiac. Elle se poursuivra les 10 et 11 octobre à 19h30 à la polyvalente Louis-J-Robichaud de Shédiac, le 17 octobre à 19 h 30 à l’école Clément Cormier à Bouctouche, et le  18 octobre  au même endroit à 14 h et finalement, le 30 octobre à 19 h 30 à la salle Bernard-LeBlanc au Centre Aberdeen à Moncton. Les billets seront disponibles sur Atout Culture.  Il y a possibilité de prolongation de la tournée en novembre.
L’opéra en un acte de trente (30) minutes a été réalisé sous la gouverne de la musicienne et cantatrice Rose Marie Bernaquez, assistée de ressources professionnelles du milieu dont  Daniel Castonguay à la mise en scène,  Jean Michel Robichaud, finissant au département de musique de l’Université de Moncton, compositeur ainsi que Sylvio Allain, librettiste. D’autres acteurs du milieu professionnel  et communautaire sont venus prêter main forte pour la construction des décors notamment. Le spectacle sera précédé d’une causerie traitant du processus de création de cet opéra  par la directrice musicale, Rose Marie Bernaquez.
La directrice générale renchérit : «Le milieu communautaire offre ses perles en terme de participation et de voix. Les gens sont volontaires. Nous voulions d’emblée bonifier la programmation culturelle dans la région rurale de Sud-Acadie où l’offre est souvent polarisée à Moncton. »
Le CPSC, dans tous les projets qu’il entreprend, encourage et supporte l'innovation et l'excellence. Pour ce qui est de l'aspect intergénérationnel, comme les gens plus âgés semblent apprécier l'opéra comparativement aux plus jeunes, en les associant dans un projet spécifique dont l'aboutissement est un projet de création, les chances d'en tirer du succès sont décuplées.
Ce projet est financé par le Gouvernement du Canada, par le truchement du Ministère du Patrimoine canadien par l’entremise du Fonds d’action culturelle communautaire. La directrice du CPSC souhaite que les participants à ce projet développent un intérêt grandissant pour ce genre et que ce projet s’étende à toute la province.

-30 –

Source : Marie-Thérèse Landry
Cpsc.direction@nb.aibn.com
858-8000